La sélection EOPN à Tours

La BA705 – Tours

Actuellement sous le commandement du Colonel Guillaume Lagarde, la Base Aérienne 705 (BA705) de Tours, située dans la région Centre-Val de Loire, est une institution emblématique de l’Armée de l’Air française.

Renommée BA705 en 1961, cette base possède une riche histoire qui s’étend sur un siècle de traditions aéronautiques. Au fil des décennies, elle a joué un rôle primordial dans la formation des pilotes de chasse, accueillant des avions aussi iconiques que les Mirage F1 et l’Alpha Jet.

Cependant, dans le cadre d’une restructuration et d’une modernisation continues, l’École de chasse, jadis implantée à la BA705, a vu son transfert à Cognac au printemps 2020. Les Alphajet, symboles de cette école, ont effectué leur dernier vol à Tours le 5 juin 2020.

La BA705 de Tours abrite désormais les sélections pour les EOPN (Élèves Officiers Pilotes de Chasse). Le passage à Tours est une étape obligatoire pour la selection des futurs pilotes de l’Armée de l’Air et de l’espace. En choisissant Tours pour ce processus, l’armée mise sur l’expertise et l’héritage de cette base, garantissant une formation et une évaluation de haut niveau pour les candidats.

Comment se passe la sélection EOPN ?

Félicitations, vous avez franchi la première étape de sélection au Centre de Sélection et d’Orientation (CSO). Vous vous apprêtez maintenant à affronter la dernière étape cruciale. Autrefois, les sélections se tenaient exclusivement sur la base aérienne BA705 de Tours, ce qui rendait les journées particulièrement intenses. Avec l’introduction des présélections au CSO, le programme de sélection a été légèrement allégé, mais il demeure exigeant. Restez donc pleinement concentré.

Vous aurez rendez-vous à la Base Aérienne de Tours le dimanche en fin d’après-midi. L’armée prendra en charge la réservation de vos billets de train. Soyez cependant vigilant si vous arrivez en fin de journée, car le transport jusqu’à la BA705 peut s’avérer difficile. Comptez un trajet de 35 à 45 minutes.

À votre arrivée sur la base, une pièce d’identité vous sera échangée contre un badge d’accès. Un briefing initial vous informera des règles de conduite à observer, puis vous serez guidé vers vos logements. Les dortoirs comptent de 4 à 6 lits. Le sommeil étant un atout pour la réussite, envisagez d’emporter des bouchons d’oreilles si vous êtes sujet aux réveils faciles.

Planifiez un réveil entre 6h00 et 6h30. Vous devrez vous présenter au mess pour le petit-déjeuner à 7h00, car les épreuves commenceront à 8h00. La journée s’annonce longue ; assurez-vous de vous alimenter suffisamment pour maintenir votre niveau d’énergie, tout en évitant un repas trop lourd à midi qui pourrait vous ralentir.

Actuellement, la durée des sélections pour les Élèves Officiers du Personnel Navigant (EOPN) est de quatre jours. Si vous postulez pour plusieurs spécialités, telles que contrôleur aérien, votre présence à Tours pourrait être scindée en deux sessions distinctes. Les sélections pour contrôleur aérien sont moins fréquentes que pour les EOPN. Vous pourriez donc être convoqué une première fois pour l’une des spécialités, puis revenir ultérieurement pour l’autre.

Vous trouverez ci dessous le détails des épreuves EOPN pour la semaine, bon courage !

Les palonniers

Les participants sont regroupés par quatre, souvent par ordre alphabétique. Les cabines, numérotées de 1 à 8 et équipées de palonniers et d’une règle de visée, sont disposées dans la salle d’examen. L’attribution des numéros de cabine est aléatoire, évacuant toute notion de superstition.

L’épreuve débute par une phase d’acclimatation de 30 secondes pour vous familiariser avec la cabine. Ensuite, elle se divise en huit sessions de 30 secondes :

  • Quatre sessions où la tâche est de viser la diode centrale allumée,
  • Suivies de quatre sessions où les diodes s’illuminent aléatoirement.

Ajustez votre position dans la cabine pour optimiser votre confort et l’accès aux commandes. La maîtrise des palonniers est comparable à l’effort d’une montée en vélo en utilisant une vitesse élevée. Commencez par trouver l’équilibre initial de la cabine, puis procédez à une stabilisation fine avant de vous concentrer sur la visée de la diode allumée. Il est crucial d’anticiper la réponse de la cabine aux mouvements et de rester à la fois réactif et précis, sans exagérer les mouvements lors de l’alignement avec la diode.

Les mathématiques

Trois tests mathématiques distincts :

  • TAMIC : 17 questions en 12 minutes.
  • Math 1 (l’ancienne version) : 25 questions, 40 minutes.
  • Math 3 (la nouvelle version) : 15 questions, 45 minutes.

Math 1: Cette évaluation englobe une série de 25 problèmes arithmétiques à aborder en 40 minutes. C’est une épreuve rigoureuse demandant une compréhension rapide des énoncés et des calculs précis. Pour chaque problème, le choix de la réponse la plus adéquate parmi quatre alternatives est requis. Souvent, une simple approximation permet d’identifier la bonne réponse. 

MATH 3: Effectué généralement en fin de journée, ce test, bien que récent et en phase de peaufinage, s’aligne sur Math 1 mais met davantage l’accent sur les calculs. Avec 15 énigmes et 5 choix de réponse pour chacune, chaque question vous donne 3 minutes. Cela peut paraître suffisant, mais le besoin d’accomplir plusieurs étapes de calcul pour chaque énigme rend ces 45 minutes vitales. Une méthode organisée, en s’attardant sur une question avant de passer à la suivante, est préconisée.

Il est crucial de noter que malgré leur apparente simplicité, les compétences en mathématiques sont examinées minutieusement et peuvent constituer un facteur d’élimination pour de nombreux candidats. Entrainez-vous…

Une feuille de brouillon est mise à disposition, cruciale pour organiser sa pensée et esquisser ses calculs.

L’orientation spatial

Le test d’orientation spatiale est un pilier des épreuves psychotechniques menées lors de la première journée de sélection. Il vise à mesurer la compétence des candidats à déterminer la position d’un avion uniquement à partir de son horizon artificiel.

Interprétation des instruments
Les candidats se trouvent face à un dispositif combinant deux instruments essentiels : l’horizon artificiel et le compas. Grâce aux indications fournies par cet appareil, il s’agit d’identifier la position de l’avion en comparant avec 5 images du Rafale présentées dans diverses postures.

Ce test est structuré en 27 questions, à résoudre en seulement 7 minutes. Sa complexité croît au fil des questions, et sans une préparation adéquate, les candidats peuvent rencontrer des difficultés, en particulier lorsqu’il s’agit d’identifier des positions atypiques, comme un avion en vol inversé.

Décortication de l’instrument :

  • Le compas : Intégré à chaque horizon artificiel, il permet de déterminer le cap de l’avion. Par exemple, si l’avion semble aller à droite, cela signifie qu’il est orienté vers l’est. S’il se rapproche, il se dirige vers le sud. Si l’avion semble se déplacer vers la gauche, il est en direction de l’ouest, et s’il va droit devant, il est orienté vers le nord. Lors de l’examen, vous serez également confronté à des caps intermédiaires tels que S/O, NNE, etc.
  • Inclinaison : Elle est représentée par l’angle entre les zones bleue (ciel) et marron (sol). La maquette d’avion située au centre de l’instrument est un repère. Une méthode pour déduire l’inclinaison consiste à observer quelle partie de cette maquette se penche ou touche le sol. Si c’est la partie gauche, cela indique un virage à gauche de l’avion. Cependant, prudence avec les postures d’avions inversées.
  • Assiette : Elle se réfère à la position de la ligne séparant le ciel et le sol, par rapport à la ligne horizontale de l’horizon artificiel. Si le sol (zone marron) est prédominant, l’avion est en descente. À l’inverse, si le ciel (zone bleue) est plus visible, cela signifie que l’avion est en montée.

La lecture d’instruments

Le test de lecture d’instruments est l’un des piliers des tests psychotechniques de la sélection EOPN. Il vise à identifier rapidement et précisément des valeurs sur les instruments d’un tableau de bord. Une image représentant un ensemble de 7 instruments vous est présentée, et une question spécifique concernant l’un d’entre eux vous est posée. L’objectif ? Lire rapidement la valeur affichée sur l’instrument en question.

C’est une épreuve de rapidité où vous avez 8 secondes pour chacune des 60 questions, soit un total de 8 minutes. Rassurez-vous, la disposition des instruments demeure constante, seule la position de leurs aiguilles change. Par conséquent, connaître parfaitement l’emplacement des cadrans vous aidera à optimiser votre temps de réponse.

Bien préparé, ce test est l’un des plus accessibles de la sélection. Toutefois, gardez à l’esprit qu’en situation réelle, le stress peut impacter votre vitesse. Une préparation rigoureuse est donc cruciale pour assurer une performance optimale.

Les drones

Comme son nom l’indique, vous prendrez dans ce test la place d’un contrôleur pour drones. Vous serez donc en charge de la sécurité de votre équipe et devrez, en fonction des règles préétablies, engager des actions et transmettre un message radio.

L’épreuve des drones est conçue pour mesurer la capacité des candidats à opérer dans un environnement dynamique et exigeant qui simule les situations auxquelles les pilotes pourraient être confrontés dans le ciel. Ce test est particulièrement axé sur l’évaluation de la prise de décision des candidats, leur réactivité et leur capacité à suivre des instructions précises tout en étant soumis à la pression.

Pour réussir le test des drones, il est essentiel que vous fassiez preuve d’une grande concentration, montrez une rapide réactivité et possédiez une excellente capacité d’adaptation. Votre performance lors de cette épreuve donnera une indication précieuse sur votre aptitude à suivre une formation de pilote et à opérer en tant que tel dans l’Armée de l’Air.

 

La culture

Intégrer l’armée en tant que pilote militaire va bien au-delà de la maîtrise technique. C’est un mélange de caractère, d’engagement et d’une solide connaissance de l’aéronautique.

Au-delà des compétences, l’armée évalue la motivation et la détermination du candidat à travers des entretiens et des tests de culture, couvrant tant la culture générale que l’aéronautique. La rigueur dans la préparation aux évaluations reflète l’authenticité de l’intérêt du candidat pour le domaine aéronautique.

La culture générale donne un aperçu de la capacité du candidat à comprendre le monde, interagir avec différentes cultures et saisir les nuances géopolitiques. Une immersion profonde dans la culture militaire, aéronautique et générale est essentielle et ne peut se résumer en un mois. Il est crucial de s’immerger, d’être curieux, de dialoguer avec des experts et de chercher des réponses. Réussir un test est une chose, mais démontrer une compréhension approfondie pendant les entreteins est fondamental pour votre,avenir.

Au final, les recruteurs valorisent la compétence, la tenacité et une perspective bien informée pour ceux qui ambitionnent de représenter leur nation dans les airs.

Le T3A

Le T3A est l’un des nouveaux tests psychotechniques de la phase de sélection à Tours, axé sur la division d’attention pour évaluer la réactivité, la coordination et les capacités cognitives du candidat.

Il se décompose en 3 étapes, chacune pratiquée 4 fois pendant 1m30. Les étapes s’enchaînent, sollicitant du candidat l’application de ce qu’il a appris précédemment.

Phase 1: Des lettres apparaissent en haut à gauche de l’écran. Les deux premières sont à titre informatif. Ensuite, il est demandé de vérifier si la lettre affichée est la même que celle deux places avant. Vous devrez presser la touche 7 si la lettre est identique et la touche 8 si elle est différente.

Phase 2: En complément de la phase 1, s’ajoute un carré (rouge / touche 5 ou jaune / touche 4) en bas à droite, et deux voix diffusant simultanément des directives de vol. Seules les directives indiquant un point cardinal doivent être prises en compte (Nord ↑ flèche du haut, Sud ↓ flèche du bas, Est → flèche de droite, Ouest   ← flèche de gauche).

Phase 3: C’est la phase finale qui englobe les tâches des phases 1 et 2, et ajoute l’instruction d’appuyer sur les touches 1, 2 ou 3.

La prioritisation / vaisseaux

Le test de priorisation est une nouvelle évaluation introduite par l’Armée de l’Air et de l’Espace pour distinguer les candidats. Selon les retours d’expérience, il s’agit de l’un des tests les plus ardues, rivalisant avec le nouveau test de mathématiques.

Pour le moment, ce test ne contribue pas à la note moyenne. Il est actuellement utilisé pour établir des moyennes haute et basse, permettant ainsi à l’armée de définir ultérieurement votre niveau par rapport aux autres candidats. Néanmoins, il est important de noter que les résultats sont étroitement surveillés. Même s’ils ne comptent pas pour le moment dans la moyenne, il est conseillé de viser l’excellence et donc de s’entraîner.

Test disponible de 10 janvier 2024 et sera 100% aléatoire 

Il est crucial de rester concentré, car les variations possibles sont innombrables. Vous aurez cependant accès au document ci-dessous tout au long du test pour vous aider à prendre les bonnes décisions. Le test comprendra 30 questions à résoudre en 7 minutes. Attention, il est déconseillé de répondre au hasard à la fin du test, car des réponses incorrectes entraîneront des points négatifs. Prenez donc le temps d’analyser la situation et de fournir la réponse la plus adéquate possible. La répartition des points se fera comme suit :

  • 2 points pour une réponse correcte
  • 1 point pour une réponse juste, mais non optimale
  • 0 point pour une réponse “neutre”
  • -1 point pour une réponse qui ne vous met pas en situation avantageuse
  • -2 points pour une réponse incorrecte

Prenez soin d’examiner chaque situation et répondez le plus judicieusement possible pour maximiser votre score.

Le simulateur du secpil

Le SECPIL est l’épreuve la plus redoutée des sélections EOPN, éliminant en moyenne 40% des candidats encore présents au début du deuxième jour.

Il s’agit d’un test à mi-chemin entre un simulateur de vol et un jeu vidéo, conçu pour mesurer les capacités de pilotage et de dissociation d’attention. Les candidats passent le SECPIL deux par deux, et l’épreuve dure 20 minutes.

À bord du SECPIL, les participants sont installés dans un cockpit semblable à une cabine d’avion, équipé de vérins pour le mouvement.

Attachés par un harnais et coiffés d’un casque, ils sont en liaison radio avec l’opérateur tout au long du test. Le candidat dispose d’un palonnier et d’un manche, situés entre deux pavés numériques, avec deux écrans superposés devant lui pour suivre l’épreuve.

simulateur EOPN secpil

Comment se préparer au mieux ?

Vous voulez réussir avec brio ? Optez pour la préparation EOPN ! Nos tests, entièrement aléatoires, couvrent tous les domaines essentiels : Tous les tests du TAMIC, l’anglais, le test d’orientation, le test des instruments, la priorisation drones et vaisseaux, les mathématiques, le T3A, le secpil, la culture etc etc

Ainsi, vous serez parfaitement préparé pour chaque aspect de la sélection. Contrairement à d’autres plateformes, nous n’utilisons pas de base de données préétablie, ce qui renforce la spontanéité et l’efficacité de votre préparation. Et ce n’est pas tout : ici, vous payez au mois, sans engagement de durée. Cela signifie plus de flexibilité et d’économies pour vous.

Ne cherchez plus, Devenez-pilote est le meilleur site de préparation les pour devenir pilote militaire en tant que EOPN. Lancez-vous et mettez toutes les chances de votre côté !

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Vous avez besoin d’aide ?

Notre tour de contrôle est là pour vous aiguiller

Envoyer un message

Que ce soit pour un retour, une question ou simplement pour en savoir plus sur les services que nous proposons, nous sommes toujours ravis d'entendre nos visiteurs ! Votre feedback est essentiel pour nous aider à améliorer continuellement notre plateforme.

En attendant, nous vous souhaitons une agréable visite et un excellent entraînement à tous.

Merci de votre collaboration et de votre confiance,

Devenez-pilote